Un drame , des rescapés , des descendants ... L'histoire est-elle sur le point de se répéter ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éternellya Céleste
Danger0us N' Sexy Girl'Z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 25
* H0w 0ld is Y0ur Character ? : 17
Date d'inscription : 20/01/2008

_M0re Ab0ut Y0ur Character *
_Envie du m0ment *:
_Relati0nship's *:
_P0pular ? *:
0/0  (0/0)

MessageSujet: À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]   Mer 30 Jan - 23:06

À la recherche des toilettes



Étant arrivée la journée même à l’internat, Éternellya ne connaissait pas encore les environs, mais cela ne tarderait pas à venir. En fait, ayant fait presque le tour de chaque pensionna de la région, elle était habituée aux changements de décors et bien que cela ne l’enchantait guerre, elle savait garder son sans froid, du moins, durant les premiers jours, voir, les premières semaines. La jeune adolescente de dix-sept ans était très observatrice, elle préférait regarder les gens de loin, avant d’aller faire leur connaissance. Une technique qu’elle avait développer par les années. Plus elle vieillissait et plus elle se rendait compte que dans le fond, chaque pensionna était tous pareil et que les personnes qui y étaient oui, avaient chacun leur propre histoire, mais étaient dans le fond, tous pareils. C’est donc l’une des principales raisons du pourquoi manipuler les gens était devenu l’un de ses principaux défauts. Je peux vous dire cependant que des défauts, cette jeune fille en avait des dizaines. Depuis toutes ces années, elle n’avait eu qu’une seule véritable amie, mais elles s’étaient séparées lorsque Éternellya due, encore une fois, changer d’école. Ceci l’avait rendu encore plus distante avec les autres, mais tout ce que je viens de vous raconter là, presque personne ne s’en douterait, puisque la jeune fille joue très bien son jeu, oui, au début, elle n’est pas très bavarde, mais dès son observation terminée, elle devient l’une des plus populaire, ou du moins, elle parle à presque tout le monde.

Pour en revenir au fait, Éternellya n’était arrivée que depuis une heure, ou peut-être deux et l’envie pressante d’aller aux toilettes lui était venue. Pas facile de les trouver ceux-là lorsque tu viens d’arriver dans un endroit nouveau. Elle se trouvait donc dans le hall d’entrée, ses bagages avec elle. Écouteurs aux oreilles, des chansons de différents styles passaient l’une après l’autre dans son Ipod. Elle décida donc de monter les escaliers qui menait vers un long couloir, avec chance, peut-être trouverait-elle ce qu’elle cherchait. Pas facile avec deux grosses valises et un étui de guitare. Elle fit pile ou face et décida de commencer par le couloir de droite. Quelques élèves la regardèrent au passage, mais aucun ne lui parla, ce qui ne la dérangea pas du tout. Elle était presque rendue à la moitié, mais pas la moindre vue de toilette, se retournant alors, elle rebroussa chemin. Une fille qui devait environ avoir le même âge qu’elle était assise sur la rampe d’escalier toute seule, Éternellya se dirigea donc vers elle. Désespéré, et seulement pour cette raison, elle lui demanda :


« Escuse-moi… tu ne pourrais pas me dire où se trouve les toilettes? »


Elle s’était efforcée pour prendre le ton le plus amical possible, mais la jeune fille se contenta de la regarder avec des yeux noirs et lui répondit très sèchement :


« Trouve-les toi-même, je n’aiderai certainement pas une nouvelle »


Étant déjà de très mauvaise humeur, Éternellya s’énerva de plus en plus, il faut dire que son envie pressante d’aller aux toilettes n’arrangea guerre les choses. C’est donc d’un ton extrêmement bête et en regardant la fille droit dans les yeux qu’elle répondit :


« C’est donc trop te demander de passer par-dessus tes principale à la con et de me dire où se trouve les toilettes? Non mais franchement, ce n’est pas si compliqué que ça, tu n'as qu'à dire au maximun une phrase ! »


Si il y avait une chose que Éternellya détestait par-dessus tout, c’était bien de la prendre pour une petite nouvelle et là, s’en avait été trop, mais sentant sa colère approcher, ou se n’était peut-être que son envie pressante, elle décida de ne pas rester plus longtemps devant cette salle petite rebelle et prit le corridor de gauche. Avec un plus grand des soulagements, elle trouva enfin les toilettes. Il n’y avait personne, elle décida donc de laisser ses bagages à l’entrée de sa cabine, après tout, si une personne arriverait elle n’aurait pas le temps de les voler avant que Éternellya ne sorte des toilettes…



Hj: Waaa..!! Je suis que trop inspiré muuah!! xD J'aurais pu en écrire plus, mais j'ai décidé de m'arrêter là x_X


Dernière édition par le Jeu 31 Jan - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Mary Coleman

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 24
* H0w 0ld is Y0ur Character ? : 17 Printemps
* Citati0n ? : La MOrt Serait Sûrement Une Délivrance ...
* Have a Secret ? : Si C'Est Un Secret, C'Est Que Ca Ne Te Regarde Pas NOn ?
Date d'inscription : 22/01/2008

_M0re Ab0ut Y0ur Character *
_Envie du m0ment *: MOurir & Partir D'Ici
_Relati0nship's *:
_P0pular ? *:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]   Jeu 31 Jan - 21:10

    Dès que Sarah trouvait le sommeil, des cauchemards, toujours les même que d'habitude venaient peupler son esprit et la réveiller en sursaut quelques minutes plus tard, complètement terrorisée et en sueur. Et cette nuit là, ne fit pas exception à la règle. Il était à peine 5h00 du matin quand elle ferma les yeux, mais une demi-heure n'était pas passé qu'elle se réveillait en sursaut. C'était déjà la troisième fois depuis qu'elle avait éteint la lumière vers 01h00 du matin, et elle n'en pouvait plus. Elle décida qu'il était inutile de persévérer, elle ne pouvait rien contre son inconscient. Elle se leva et s'approcha de sa fenêtre. La veille au soir, elle avait encore une fois oublié de fermer ses volets. Elle posa son front contre la vitre froide et plissa les yeux pour essayer de percevoir quelque chose dans l'obscurité. Elle voyait seulement l'ombre des arbres et la surface du lac qui brillait dans le noir. La jeune fille mit un moment à s'arracher à cette contemplation, et finalement, elle alla dans la salle de bain pour se doucher. Elle resta un long moment sous l'eau chaude. Après tout, elle n'avait toujours pas de colocataire donc elle pouvait prendre ses aises autant qu'elle le désirait. Elle craignait le moment où elle serait rejoint par une autre interne. En étant seule dans sa chambre, elle pouvait se permettre d'éteindre à l'heure qu'elle voulait, d'allumer la lumière quand elle le désirait en plein milieu de la nuit, d'utiliser toute l'eau chaude sans devoir partager, et mieux, la chambre était rangé. Elle détestait le désordre, et imaginer se retrouver avec une colocataire désordonné, c'était presque impensable. Elle espérait vraiment qu'on retarde le plus possible le moment où elle devrait partager sa chambre, le seul endroit où elle se sentait plus ou moins en sécurite. Elle poussa un soupir, et l'eau de la douche perdant peu à peu de sa chaleur, elle décida qu'il était temps d'en sortir.

    Elle enfila la premier jean qui lui passa sous la main et un tee-shirt rouge, puis après avoir enfilé ses converses, elle alla s'asseoir sur son lit. Sa douche avait duré presque 45 minutes, et il lui restait plus de deux heures avant son premier et seul cours de la matinée. Qu'allait-elle faire en attendant ? Franchement ! Vous osez vous poser la question ? Elle allait lire bien évidemment. La lecture, c'était le plus important pour elle. Sa passion, la seule chose qui l'aidait à surmonter sa nouvelle vie. Avant c'était Lucas, maintenant, c'était les livres. Elle prit celui qu'elle avait emprunté la veille à la bibliothéque et une fois bien installé sur son lit, elle se plongea dans sa lecture. Quand elle lisait, elle perdait toute notion du temps, elle oubliait tout. Elle en oubliait même les cours. Si un surveillant n'était pas passé dans le couloir et n'avait pas frappé à sa porte, elle aurait complètement oublié son cours de mathématiques. Il lui restait cinq minutes avant que la sonnerie ne retentisse, et elle s'empressa de fourrer ses affaires dans son sac avant de sortir de sa chambre en vitesse. Les cours, elle trouvait ça important, et elle adorait ça. Elle avait de grandes facilités, et chaque soir, elle passait à peine une demi-heure à faire ses devoirs et à apprendre ses cours. De plus, elle était très ponctuel, et elle détestait par dessus tout arriver en retard. Elle courut donc à travers les couloirs, et alors qu'elle entrait dans sa salle de cours, la sonnerie retentit dans tout l'établissement.

    Sarah poussa un soupir soulagé, et elle s'assit au premier rang, là où une place était resté vide. Durant le cours, elle fut très attentive, mais elle ne participa pas une seule fois. C'était une très bonne élève. Sur le papier, elle excellait, mais quand il s'agissait d'oral, elle perdait tous ses moyens. Elle détestait que tout le monde la regarde attendant qu'elle donne une réponse. C'est pourquoi, même si elle savait que la solution qu'elle avait trouvé était juste, elle ne levait jamais le doigt, et si, pour son plus grand malheur, les professeurs l'interrogeaient quand même, elle restait silencieuse. Aucun adulte ne comprenait pourquoi elle était aussi renfermé sur elle-même. C'était pourtant simple non ? Elle n'aimait pas les autres, elle n'aimait pas qu'ils la voit, alors elle se taisait. Et il fallait avouer que ça marchait plutôt bien. Les gens la laissaient tranquille, et très peu d'entres eux lui adresser la parole, sachant d'avance qu'elle ne répondrait pas ou qu'elle s'esquiverait. Et puis d'un côté, il n'y avait pas non plus grand interêt à parler avec elle aux yeux des autres. Elle n'était qu'une fille parmis d'autres, qui faisait parti des premières de la classe et qui plus est, qui passait son temps à lire. D'ailleurs, elle était un peu distraite durant le cours, car elle pensait à la fin de son livre. Il lui restait un seul chapitre, et elle n'avait qu'une hâte, connaître le fin mot de l'histoire. Elle essaya de se concentrer dans son cours de mathématiques, et une fois de plus, elle eu ses exercices tout juste.

    La sonnerie retentit quelques minutes plus tard. Sarah prit le temps de ranger ses affaires dans son sac, et elle quitta la salle de cours, son livre à la main, sans adresser la parole à personne. A peine fut-elle dans le couloir qu'elle ouvrit son livre, et se replongea dans sa lecture, tout en jetant de tant en temps un coup d'oeil devant elle, pour être sûr de ne bousculer personne. Elle avait envie d'aller aux toilettes, et elle s'y dirgea. Perdue dans sa lecture, elle fit un grand détour, mais après plusieurs minutes, elle réussit finalement à trouver son chemin. Elle entra dans la pièce, et posa son sac sur le sol, son livre toujours à la main. Elle avança sans regarder devant elle. A quoi ça servait ? Dans les toilettes, elle ne risquait pas de tomber sur un groupe d'élève qu'elle percuterait de plein fouet. Mais voilà ! La malchance, ça poursuivait Sarah depuis toujours, et aujourd'hui encore, elle était présente. Effectivement, alors que la jeune fille avançait, le nez sur son livre, elle trébucha sur un sac posé devant l'entrée d'une cabine. Elle se retrouva étendue par terre, et son livre avait volé elle ne savait où. Agacée, elle ne perdit pourtant pas son calme et se contenta d'un
    « Non mais c'est pas possible ! » qu'elle prononça de façon plutôt calme, étant donné la situation. Elle poussa un soupir. Elle ne se redressa pas immédiatement, prenant d'abord le temps de pester contre la malchance qui de jour en jour, s'abattait sur elle. Non mais franchement ! Qui était l'abruti qui avait déposé ses valises devant une cabine de toilettes ? Il fallait vraiment être dérangé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éternellya Céleste
Danger0us N' Sexy Girl'Z
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 25
* H0w 0ld is Y0ur Character ? : 17
Date d'inscription : 20/01/2008

_M0re Ab0ut Y0ur Character *
_Envie du m0ment *:
_Relati0nship's *:
_P0pular ? *:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]   Mar 5 Fév - 3:00

Éternellya, bien contente de se soulager enfin, resta assise là quelques instants, question de reprendre ses esprits et de repenser un peu à sa situation. Nouveau pensionna, toujours le même jeu, mais elle commençait sérieusement à s'en lasser. Écoeurée de jouer une personne qu'elle n'est pas, tannée de changer à chaque fois d'école et surtout, de recommencer à nouveau à chaque fois. Cette fois-si, elle allait se faire surveiller constamment, puisque cet école était réputé pour sa surveillance accrue de toutes personnes y habitant. Quoi? Elle s'était tout de même informé un petit peu, mais elle avait en avait surtout plus entendu parler par quelques personnes y étant déjà été, mais elle sut également que cette dernière année, ils avaient renforcit le niveau de sécurité de celui-ci.


Perdue dans ses pensées, elle n'entendit même pas la porte se refermer à l'entrée d'une personne dans les toilets, où ce n'était peut-être que dut à sa musique qu'elle écoutait. Cependant, une voix se fesant entendre, elle retira ses écouteurs puis un livre se glissa à ses pieds. Pourquoi une personne lui donnerait-elle un livre, elle détestait lire? Elle s'apperçut alors qu'une fille avait trébuché et était maintenant allongée par terre. Pourquoi le savait-elle? Eh bien, seulement car elle avait ouvert la porte de sa cabine et la regardait à présent de ses magnifiques yeux bleus. Elle aurait voulut se mettre à rire, mais elle se retena, de peure de l'offusquer. Elle ne lui demanda pas de l'aider, puisque cette dernière allait certainement lui parler bête où l'envoyer promener ailleur, de plus que si elle était par terre, c'était en partie de sa faute, après tous, c'était à elle les valises.

Quelques minutes passèrent avant que Éternellya ne se rendit compte qu'elle était présentement dans la lune et qu'elle regardait la fille depuis tout ce temps là. Elle se contenta de lui faire un petit sourire et s'apperçut qu'elle tenait toujours le livre que la fille avait probablement fait tomber.


"Je crois bien que ceci t'appartien"


Elle lu le titre avant de lui rendre, ça ne lui dit rien, il faut dire que mise à part les livres qu'elle était forcée de lire à cause de l'école, elle n'en avait presque jamais lu. Ce ne l'intéressait guerre, puisqu'elle ne voyait tout simplement pas pourquoi elle perderait son temps avec ça. C'était également pour cette raison qu'elle détestait également la télévision et l'ordinateur, même si elle y passait un peu de son temps.


"Mes valises sont dans les jambes je crois..."


Dit-elle avait un petit sourire amical, espérant presque que sa nouvelle rencontre ne serait pas trop vache avec elle, ce qui ne là dérangerait pas. Mais bon, on ne sais jamais, peut-être deviendrait-elle amie avec elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Mary Coleman

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 24
* H0w 0ld is Y0ur Character ? : 17 Printemps
* Citati0n ? : La MOrt Serait Sûrement Une Délivrance ...
* Have a Secret ? : Si C'Est Un Secret, C'Est Que Ca Ne Te Regarde Pas NOn ?
Date d'inscription : 22/01/2008

_M0re Ab0ut Y0ur Character *
_Envie du m0ment *: MOurir & Partir D'Ici
_Relati0nship's *:
_P0pular ? *:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]   Mer 6 Fév - 20:22

    Sarah était dans une position peu confortable. Elle avait les mains posées à plat sur le carrelage froid, une jambe étendue sur le sol et l'autre maintenue en l'air par le sac sur lequel elle avait trébuché. Elle resta comme ça pendant quelques secondes, le temps de réaliser ce qui venait de se passer. Elle s'était pris les pieds dans un sac ! Pas vraiment étonnant de sa part. Elle était maladroite, mais en plus de ça, elle lisait. Et quand une jeune fille maladroite et timide marche la tête baissée sur un livre en regardant devant elle à peine toutes les deux minutes, il est presque normal qu'elle fonce dans quelque chose ou dans quelqu'un. Et il serait mentir que de dire que Sarah ne faisait pas partie de ce genre de personne. Dès qu'elle sortait de sa chambre, ce n'était pratiquement jamais sans un livre, et elle se retrouvait toujours à percuter quelqu'un, ou alors à se prendre le mur de plein fouet. Et pourtant, cela ne l'empêchait pas de continuer à lire dans les couloirs. Elle s'en fichait pas mal de rentrer dans les autres ou de se prendre les murs, du moment qu'elle avait son livre. Son livre, sa seule source de bonheur. Quoique, elle prenait aussi pas mal de plaisir à observer Nathan ces derniers temps. Depuis qu'elle s'était malencontreusement trouvé dans sa chambre, elle passait de plus en plus de temps à le regarder, c'était plus fort qu'elle.

    Mais pour en revenir à sa maladresse, ce jour-là, Sarah avait eu une chance inouïe. Finalement, sa bonne étoile avait peut être décidé de se réveiller après plus de dix-sept ans de profonde hibernation. Mais il faut bien l'avouer, elle doutait fort de cette hypothése, et cela venait tout juste de se vérifier. Effectivement, qui aurait put penser qu'en plein milieu des toilettes, surtout à cette heure de la journée où encore beaucoup d'élèves sont en cours, se trouvait des valises ? Sûrement pas Sarah, perdue dans son monde littéraire. Elle passa donc devant les premières cabines, sans lever les yeux, persuadée qu'elle ne courrait aucun risque. Et pourtant, il fallait croire que Dieu - ou plutôt elle ne savait qui étant donné qu'elle ne croyait pas en lui le moins du monde - avait décidé qu'elle ne pourrait sortir de sa chambre sans qu'il lui arrive une bricole. Elle se retrouva donc étendue par terre, à cause des bagages qui traînaient là où il n'aurait jamais dû être. Qui avait bien pu les mettre ici ? Un des nombreux imbécile de l'établissement désirant faire une blague à un nouveau qui devait au même instant chercher dans tout l'internat ses affaires ? Sûrement. Sarah ne voyait pas d'autre hypothése. Elle poussa un soupir, par rapport à ce qui venait de lui arriver, mais aussi en imaginant la situation du nouveau. Déjà, arriver dans un établissement sans connaître personne, ce n'était pas facile, mais si en plus on était victime de blagues idiotes dès le début, c'était pire.

    C'est alors que la porte d'une cabine s'ouvrit, et une jeune fille en sortit. Sarah ne se rappellait pas l'avoir vu dans l'établissement. Elle devait être nouvelle, car si elle était là depuis longtemps, elle n'aurait pas pu la louper. Elle avait les cheveux blonds et roses, ce qui faisait qu'elle était loin de passer inaperçue. Sarah ne comprenait pas comment on pouvait avoir une telle couleur de cheveux. Rien de tel pour se faire remarquer. De son côté, elle était bien contente avec son châtain clair naturel, et il était hors de question de devenir blonde, brune, rousse, ou de porter n'importe quelle autre couleur bien trop voyante. Elle qui cherchait à être discrète le plus souvent possible, elle était loin d'avoir envie d'attirer les regards. Elle n'aimait pas les personnes exentriques, pour la simple et bonne raison qu'elles étaient son contraire. Mais la jeune fille en face d'elle avait l'air gentille, et il fallait bien avouer que ce mélange de rose et de blond lui allait plutôt bien. Elle resta un petit moment dans ses pensées à l'observer, et Sarah fit de même. Elle ne chercha même pas à se relever. La jeune fille finit par lui tendre son livre, son précieux bouquin qu'elle était sur le point de finir quelques secondes plus tôt. Sarah lui sourit et voulut la remercier, mais la jeune fille enchaîna, lui disant qu'elle se trouvait dans ses valises. Okay', il fallait l'avouer, Sarah avait eu tout faux sur ce coup là. En fait, les bagages qui se trouvaient là avait simplement étaient posé par leur propriétaire qui avait eu une envie pressante, et Sarah avait simplement eu le malheur de se retrouver dans les toilettes à cet instant. Ce n'était pas nouveau, dès qu'il fallait qu'un problème est lieu dans l'internat, ça tombait sur elle. Elle commençait à s'habituer, mais à force c'était lassant. Elle finit par se redresser tant bien que mal, et elle prit le livre que lui tendait la jeune fille l'air un peu embarassé. Elle se força tout de même à la remercier « Euh ... merci ! » et elle commença à promener son regard autour d'elle, toujours aussi gênée qu'à son habitude. Elle ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas quoi faire, elle était fidèle à elle-même en présence des autres, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche des toilettes.. [P.v. [S.M.C]]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:.Terrifying Boarding School.:. :: »_iN THE B0ARDiNG SCH00L * :: _T0iLETs*-
Sauter vers: